Inscription à la newsletter


Publicité

Guillaume le Conquérant

Gilles Pivard a dessiné la vie du Conquérant, façon "Tapisserie de Bayeux".


Un site à découvrir : "Telle une tapisserie ", une vidéo et le tout qui mériterait un livre illustré pour les jeunes et les moins jeunes !
Une belle réalisation de Gilles Pivard.







Partager ce site

Face à la crise du coronavirus, la Normandie doit faire face

Dimanche 5 Avril 2020

​​Communiqué n°269 - 4 avril 2020


La Normandie comme le reste de la France, et de l’Europe fait face à une épidémie virale telle que nous n’en avions pas connu, pour la plupart de notre vivant. En effet, la dernière épidémie de même ampleur nous ramène à celle du virus de la grippe espagnole en 1918.
Nous sommes entrés dans la période la plus dure de l’épidémie pour notre pays et notre région.

La situation en Europe…
Alors que l'Italie a dépassé les 257.000 malades et les 14.000 morts, en Espagne, il faut désormais compter plus de 900 morts par jour et 10.900 morts au total. De même, au Royaume-Uni, 563 décès supplémentaires ont été enregistrés selon les chiffres officiels publiés mercredi portant le bilan à plus de 2.352 décès. L’Allemagne quant à elle a 1.017 morts du virus, pour 79.696 cas recensés. L’épidémie de Covid-19 a fait 52 morts en 24 heures en Suisse, où le bilan s’élève désormais à 484 décès, a annoncé vendredi le ministère de la Santé publique. Le nombre de cas est quant à lui passé de 18 267 à 19 303.

… et en France
Depuis le 24 janvier 2020, la France compte 64.338 cas confirmés de coronavirus COVID-19. 6.507 personnes sont décédées à l'hôpital depuis le 1er mars. Auxquelles il faut ajouter les 884 résidents d'Ehpad qui sont morts du Covid-19 depuis le début de l'épidémie, a annoncé jeudi 02 avril, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, ce chiffre est porté à 1.416 le samedi 4 avril. Il faut aussi compter les 12.488 personnes qui sont sorties guéries de l'hôpital depuis le 1er mars.

En Normandie, la situation évolue vite également
En Normandie, la situation est en pleine évolution. Ainsi, le 4 avril 650 personnes sont hospitalisées en Normandie, soit une augmentation de 21,5 % en 72h, depuis le mardi 31/03, où 535 personnes étaient hospitalisées. A noter que les premiers transferts d’Île-de-France sont comptabilisés dans ce total :
  • 131 personnes dans le Calvados ;
  • 63 dans l’Eure ;
  • 59 dans la Manche ;
  • 59 dans l’Orne ;
  • 338 dans la Seine-Maritime.
Parmi elles, 197 sont en réanimation, soit une augmentation de 22,5 % en 72h, depuis le mardi 31/03, où 161 personnes étaient en réanimation. A noter également que les premiers transferts d’Île-de-France sont comptabilisés dans ce total. Notons aussi que 258 personnes sont retournées à domicile. 
Le nombre total de décès à l’hôpital depuis le début de l’épidémie est donc de 93 en Normandie.

Pour rappel, le 30 mars, 487 personnes étaient hospitalisées en Normandie (98 personnes dans le Calvados ; 41 dans l’Eure ; 46 dans la Manche ; 28 dans l’Orne ; 274 dans la Seine-Maritime), soit une augmentation de 55 % en 72h, depuis le vendredi 27 mars.
La Normandie insulaire compte 86 cas et deux décès au 1er avril à Jersey et 4 à Guernesey.

Nécessaire solidarité nationale
Depuis mercredi, 52 patients ont été répartis entre les CHU de Caen et de Rouen, les centres hospitaliers de Bayeux, Cherbourg, Flers, Le Havre, Dieppe, Elbeuf, la clinique Saint-Martin (Caen) et la polyclinique du Parc (Caen). De même, d’après Hervé Morin, 300 parisiens gagnent la Normandie chaque jour (Le Point du 27/03/2020).
Nous nous devons de les accueillir correctement, mais ils se doivent de respecter les règles et de ne pas mettre la santé publique des Normands en danger.

Le Normand est comme ses ancêtres, discipliné et pragmatique
Face à cette situation, il faut que les Normands, de façon pragmatique, suivent les recommandations de la réaction adoptée par le gouvernement.
A savoir respecter les règles de confinement et de distance.
Mais aussi, se laver les mains soigneusement avec du savon après avoir toussé, éternué, avant et après avoir préparé à manger, avant de manger, après être allé aux toilettes, après avoir manipulé des animaux, en rentrant chez soi.
Portez un masque afin de protéger vos concitoyens comme le recommande le bon sens et l’Académie de médecine (3 avril 2020), si vous en avez la possibilité.
Et enfin restons nous-mêmes, calmes et disciplinés. La Normandie doit être exemplaire dans sa lutte, car les lendemains exigeront une région avec toutes ses capacités pour se relever.

La commission exécutive du Mouvement Normand
Mouvement normand
BP06 – 27290 Pont-Authou
mouvement.normand@wanadoo.fr
www.mouvement-normand.fr
La Rédaction