TVNC : Normandie, d'actions et d'infos




Inscription à la newsletter


Publicité

Guillaume le Conquérant

Gilles Pivard a dessiné la vie du Conquérant, façon "Tapisserie de Bayeux".


Un site à découvrir : "Telle une tapisserie ", une vidéo et le tout qui mériterait un livre illustré pour les jeunes et les moins jeunes !
Une belle réalisation de Gilles Pivard.







Partager ce site

La triangulation des Nuls

Samedi 21 Novembre 2020

​Communiqué du Réseau citoyen du Cercle Normand de l'Opinion


« Le coup de massue : Vallourec va fermer à Déville-lès-Rouen ».

Ils s’indignent, ils s’insurgent, ils s’ébahissent, ils s’écodaquent, ils clament leur désarroi, ils protestent énergiquement, ils énergient protestement (c’est pareil, on s’y perd), ils s’agitent, ils expriment leur désarroi, ils apportent leur soutien, ils crient au scandale, etc. et plus encore. Ils avaient pourtant bombé le torse avec les « camarades syndiqués » lors des nombreuses « manifs » de solidarité avec les travailleurs menacés et ce, depuis plusieurs années… Mais puisqu’on vous dit qu’ils ont été surpris…

Surpris de quoi au fait ? De la conclusion sans doute inéluctable de la vie d’une entreprise qui doit affronter STRUCTURELLEMENT l’évolution d’un marché qui se rétrécit. La demande de tubes d’acier – grande spécialité de Vallourec –, notamment pour la recherche pétrolière, s’amenuise à mesure que la recherche d’hydrocarbures ralentit et que les réseaux d’oléoducs et gazoducs se complètent. Cela ne date pas d’hier. Les déboires d’Ascoval, dans le Nord, partenaire de Vallourec, ont été dévoilés, dès 2016, par X. Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France, qui a dénoncé « un scandale d’État » à cause des mensonges du Ministre de l’Économie, B. Le Maire, faisant des promesses de par le rôle d’actionnaire de Bpi-France… et qui ne fit rien. La « macronie », après l’indolence de la « hollandie », montre, à l’évidence que les Pouvoirs publics, depuis des années, n’ont en rien anticipé une crise structurelle dans un secteur industriel où, malgré la haute technologie et les compétences d’un personnel motivé, les débouchés se réduisaient. Ainsi Vallourec-Déville avait-elle perdu son laminoir en 2016…

Les trois acteurs locaux qui s’époumonent depuis ces derniers jours, à savoir, le Maire de Déville, Dominique Gambier, ancien vice-président du Conseil régional de l’ex-haute-Normandie (chargé de l’emploi), le Maire Rouen, N. Mayer-Rossignol, Président de la Métropole, ancien Président de la région-croupion d’avant 2016 et B. Bellanger, agissant comme conseiller départemental du canton de Mt-St-Aignan – Déville (et non comme Président du Conseil départemental), eh bien ! ce trio de paladins de la protestation convenue pense plus à défendre leurs mentors politiques et leur avenir d’édiles qu’à admettre qu’ils ont perdu du temps, depuis dix ans, au moins pour reconvertir un site industriel bien situé et réorienter 200 travailleurs qualifiés…

  • M. Gambier, éminent universitaire spécialiste des reconversions et de l’emploi, « macronien » par défaut, opposant du Président de la Métropole en son conseil, a péroré en vain.
  • N. Mayer-Rossignol, thuriféraire des gouvernements de la « hollandie », n’a pas fait plus pour Vallourec que pour Petroplus lorsqu’il était Président de la mini-Région. Il a beau jeu d’inviter à l’Hôtel-de-Ville de Rouen, rien que pour faire la nique à son collègue de Déville, les représentants du personnel de Vallourec pour s’apitoyer sur leur sort et, ainsi, taclé l’impuissance macronienne.
  • B. Bellanger, lui, a la trouille, en tant que sortant LREM, de ne pas être reconduit comme conseiller départemental… Ce qui l’écarterait de la Présidence de la Seine-Maritime.

Le sympathique trio semble en outre oublier qu’en face d’une telle situation de crise, il faut travailler la main dans la main avec le Préfet de Région et la Région elle-même. On préfère écrire des lettres pathétiques ou vengeresses au Premier ministre, dont les armoires sont pleines de ces missives convenues, destinées surtout à faire des bulles médiatiques.
C’est bien la triangulation des nuls


Cercle C.N.O. de la vallée du Cailly, le 22 novembre 2020


La Rédaction