TVNC : Normandie, d'actions et d'infos




Inscription à la newsletter


Publicité

Guillaume le Conquérant

Gilles Pivard a dessiné la vie du Conquérant, façon "Tapisserie de Bayeux".


Un site à découvrir : "Telle une tapisserie ", une vidéo et le tout qui mériterait un livre illustré pour les jeunes et les moins jeunes !
Une belle réalisation de Gilles Pivard.







Partager ce site

La Normandie prétexte

Vendredi 17 Septembre 2021

​Communiqué du Réseau citoyen du Cercle Normand de l'Opinion


À la Fête de la Pomme d’Hervé Morin, le 6 septembre dernier, à Epreville-en-Lieuvin, Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France, a dévoilé ses ambitions présidentielles. Anne Hidalgo, maire de Paris, dimanche 12, à Rouen, s’est mise en branle pour la Grande Compétition. Xavier Bertrand, président de la Région des Hauts-de-France, va venir ces jours-ci faire une visite intéressée au M.I.N. de Rouen. « Ils » viendront tous. Qui, « ils » ? Tous les candidats aux élections présidentielles.

La Normandie les intéresse parce qu’ils s’intéressent aux votes des Normands. Normal, mais c’est un peu court.

Chacun ira de son propos lénifiant. On ira même jusqu’à invoquer des problèmes régionaux. Bertrand et Pécresse parlent en voisins, Hidalgo s’inscrit dans la problématique de l’Axe Seine… Que feront les autres ? Ils adapteront les grands problèmes de l’heure (Environnement – Sécurité – Immigration – Relance économique – Chômage – Crise morale et identitaire, etc.) au cas normand. Ils seront sans doute moins diserts sur les solutions préconisées. C’est la loi du genre. Et puis, chacun sait que les promesses électorales n’ont de valeur que pour ceux qui les entendent…
Cela étant, tous ces beaux discours pour la Normandie – prétexte auront tout de même un retentissement différé, ne serait-ce que, parce que le système (inepte) du quinquennat ayant eu la conséquence de faire suivre l’élection présidentielle par les élections législatives, tous les impétrants à un poste de parlementaire auront à débattre devant les électeurs des thèmes développés par les candidats aux présidentielles concernant la Normandie, les collectivités territoriales, l’aménagement du territoire, la défense de l’environnement, l’économie régionale, les questions sociales et culturelles, etc.
Donc les élections présidentielles, suivies par les élections législatives, concernent pleinement l’opinion publique normande et le Cercle Normand de l’Opinion ne saurait se dérober devant le défi de commenter l’actualité politique des prochains mois.

Mais une précision s’impose.
Que l’on n’attende pas « Répliques Normandes » sur le choix de tel ou tel candidat. Ce serait d’ailleurs difficile parce que, ignorant les convictions de tous nos correspondants, nous nous doutons qu’il y aura une pluralité de positions personnelles et particulières. Ce qui nous intéresse, c’est la Normandie et nous commenterons les positions des candidats aux élections présidentielles ET législatives en fonction de l’intérêt supérieur de la Normandie.
De la Normandie au sein de la France. De la Normandie dans l’ensemble européen. Du rapport entre la Région normande et l’État français. Du devenir de la Normandie face au Brexit. De l’avenir de la culture normande enracinée dans la francité, la francophonie, les grandes tendances de la culture mondialisée. Mais aussi et toujours du bien-être des Normands (le champ est vaste : santé, éducation, recherche, sécurité, biodiversité et préservation de notre environnement, activités économiques et sociales).

Nous serons donc attentifs aux déclarations des uns et des autres et les commenterons à l’aune d’une vision normande.
Le sujet est vaste : c’est la rentrée. Le rythme des Répliques Normandes va s’accélérer.
Puisque la Normandie devient un prétexte pour tous ceux qui guignent nos suffrages, essayons de discerner la valeur des engagements de chacun en faveur de la Normandie.

Le comité directeur du C.N.O. - 17 septembre 2021


La Rédaction

Nouveau commentaire :
Twitter