TVNC : Normandie, d'actions et d'infos




Inscription à la newsletter


Publicité

Guillaume le Conquérant

Gilles Pivard a dessiné la vie du Conquérant, façon "Tapisserie de Bayeux".


Un site à découvrir : "Telle une tapisserie ", une vidéo et le tout qui mériterait un livre illustré pour les jeunes et les moins jeunes !
Une belle réalisation de Gilles Pivard.







Partager ce site

Mont-Saint-Michel – Dépenses sans conscience n’est que ruine de l’âme

Jeudi 20 Mai 2021

​Communiqué du Réseau citoyen du Cercle Normand de l'Opinion


Mont-Saint-Michel – Dépenses sans conscience n’est que ruine de l’âme

Diantre ! Palsambleu ! Telles seraient les interjections qu’extirperait de nous la lecture de l’article du 10 mai 2021 de Bernadette Sauvaget dans Libération sur l’insidieuse arrivée des ordres noirs au Mont-Saint-Michel, si nous ne craignions pas d’user d’expressions surannées et fleurant bon le fagot de sacristie.
Qu’on ne s’y méprenne pas ! Il ne faut pas imaginer que Libération soit un mouvement de résistance prévenant des risques d’infiltrations d’une cinquième colonne néo-nazie dans la Merveille de l’Occident à l’approche du 6 juin. Nenni ! Il s’agit d’un peu moins grave que cela, mais quand même de tout aussi préoccupant. Pensez donc,

« le diocèse de Coutances et d’Avranches a récemment annoncé, ultra discrètement comme s’il commettait un péché, l’arrivée prochaine de la Communauté Saint Martin (CSM), des prêtres en soutane, fer de lance d’un catholicisme identitaire, très appréciés dans les milieux de la droite catholique. »

Il s’agirait pour l’hydre ecclésiastique à l’agonie en France de relever la tête par une étrange opération alchimique inversée. Rien moins que « transmuer une manne touristique en une manne spirituelle » ou l’or en plomb, en quelque sorte.

Il ne s’agit pas ici, pour nous, de nous interroger sur les convictions religieuses des pèlerins qui se rendent au Mont-Saint-Michel, ni de nous adonner à l’analyse des mérites comparés de telle ou telle catégorie de prêtres pour succéder à l’actuel recteur de l’église paroissiale du Mont-Saint-Michel.
N’en déplaise aux journalistes de Libération, il est encore de la compétence des évêques de nommer leurs curés de paroisse, et les gens sont encore libres d’être ou non des paroissiens, voire de suivre les services religieux, fussent-ils ceux de la Communauté Saint Martin, qui, quoiqu’usant de pièces grégoriennes et de la langue latine, sont de la forme ordinaire du rite romain, donc parfaitement certifié par Vatican II. Mais peut-être le premier crime de prêtres vivant par petites communautés « dans une fraternité spirituelle et pastorale » est-il vestimentaire ? Ne constituent-ils pas des « commandos en soutane » comme avait osé titrer un quotidien vespéral dit de référence ? À cette aune, ne devrait-on d’ailleurs pas également défroquer avocats et juges, comme le fit d’ailleurs la Révolution, pour évacuer toute réminiscence de symbolique religieuse ?
Non ! Nous souhaiterions ici, juste demander aux sectateurs du matérialisme mercantile et bobos pourquoi y a-t-il tant de gens qui viennent voir le Mont-Saint-Michel et que serait ce dernier s’il y était supprimée toute référence chrétienne, y compris architecturale ? Le Mont Tombe serait alors sans doute une magnifique terrasse pour journalistes germanopratins, mais certainement pas l’un des sites touristiques le plus visité de France. Car non, le Mont-Saint-Michel n’est pas une reproduction d’une Minas Tirith, capitale du Gondor dans le Seigneur des Anneaux de Tolkien, pour servir de parc d’attractions touristique, mais comme d’autres lieux, tels le Puy-en-Velay, le Mont-Sainte-Odile, Lourdes ou Lisieux, un lieu empreint d’histoire et de spiritualité qui attire à ce titre des foules, lesquelles, accessoirement, y dépensent leur argent.

Cercle C.N.O de Vernon, le 18 mai 2021

P.S : 

  • Libération - 10 mai 2021 : le Mont-Saint-Michel bientôt dans les mains des cathos identitaires
  • Le Monde - 7 février 2014 : la Communauté Saint Martin, un commando en soutane

La Rédaction