TVNC : Normandie, d'actions et d'infos








Inscription à la newsletter


Guillaume le Conquérant

Gilles Pivard a dessiné la vie du Conquérant, façon "Tapisserie de Bayeux".


Un site à découvrir : "Telle une tapisserie ", une vidéo et le tout qui mériterait un livre illustré pour les jeunes et les moins jeunes !
Une belle réalisation de Gilles Pivard.






Partager ce site

Le cumul des mandats, pont aux ânes de la vie Politique française

Mardi 31 Mai 2022

​Communiqué du Réseau citoyen du Cercle Normand de l'Opinion


Selon le Robert, un pont aux ânes est, soit une fausse difficulté dans un programme scolaire (ou autre), soit une démonstration quasi mathématique que tout le monde devrait connaître : la lutte contre le cumul des mandats a été depuis quelques décennies l’une de ces « scies » maintes fois évoquées sur les tréteaux… et, reconnaissons-le, nous n’avons pas été les derniers au C.N.O. à vitupérer contre cette pratique jugée confiscatoire de la vie politique locale. Il fut un temps, en effet, où tel maire d’une grande ville, était aussi député ou sénateur et président d’un Conseil général… L’excès en tout est source de contestation et les restrictions apportées au cumul des mandats ont dans leur logique implacable provoqué un affaiblissement des exécutifs d’instances municipales, départementales, régionales, certes masqué par l’hypocrite recours aux présidences d’intercommunalités…

Il en est résulté une dérive particulièrement gênante dans le caractère « hors sol » du mandat de député. Certes, un député est un élu de toute la nation plutôt qu’un représentant d’un territoire, mais quelle véritable influence peut avoir un député dans sa circonscription s’il n’est pas accaparé par un autre mandat local au contact direct des réalités de ses mandants ?

Ce n’est pas tomber dans un antiparlementarisme facile que de dire qu’en Normandie – comme en d’autres Régions – un député, particulièrement les nouveaux venus lors des précédentes élections législatives, n’ont pas vraiment marqué la vie politique locale. Leurs compétences ne sont pas en cause : c’est le système qui en fait des représentants peu en phase avec les réalités de terrain. Paris-Normandie comme Ouest-France et le reste de la presse régionale restent critiques, voire évasifs, lorsqu’il s’agit de dresser les bilans de mandature de chacun d’eux. Ne les accablons surtout pas : le non-cumul des mandats a abouti à une mauvaise coexistence entre le système de représentation « nationale » et le système de représentation locale – entendons municipale, départementale et régionale – et cela nuit à la cohésion de l’ensemble de la classe politique, désunie alors qu’il faudrait « chasser en meute » pour défendre les projets collectifs locaux.

Ne pourrait-on pas espérer, dès lors, puisque le système actuel cloisonne ces différentes représentations de citoyens, que l’on s’accordât pour le moins sur trois grands objectifs pour la Normandie, à savoir le volet environnemental/écologique, le secteur économique et social, les dimensions culturelles et identitaires ?

  • Au plan environnemental/écologique, nous avons tous un patrimoine naturel à préserver, voire à reconquérir.
  • Au plan économique et social, nous avons à prendre conscience que la Normandie est la première région industrielle de France (par tête d’habitant), qu’il faut prévoir les mutations technologiques, énergétiques et une nécessaire réindustrialisation, ici plus qu’ailleurs, car nous avons un héritage et des savoir-faire à faire fructifier.
  • Au plan culturel et identitaire, ne pas tout attendre de la culture administrée, mais promouvoir une culture enracinée.

Sur ces objectifs, il doit être possible de favoriser des convergences : un cumul des mandats national et local pourrait être une aide efficace à condition que l’on reste dans les limites du raisonnable.

 

Cercle C.N.O. de Caen, le 1er juin 2022


La Rédaction

Nouveau commentaire :
Twitter