TVNC : Normandie, d'actions et d'infos




Inscription à la newsletter


Publicité

Guillaume le Conquérant

Gilles Pivard a dessiné la vie du Conquérant, façon "Tapisserie de Bayeux".


Un site à découvrir : "Telle une tapisserie ", une vidéo et le tout qui mériterait un livre illustré pour les jeunes et les moins jeunes !
Une belle réalisation de Gilles Pivard.







Partager ce site

Chaque Normand doit participer à la protection des Normands

Mercredi 22 Avril 2020

​​Communiqué du Mouvement Normand - n°271 - 21 avril 2020


Alors que, en Normandie, au 20 avril, 283 personnes sont décédées à l’hôpital et 149 en EHPAD, soit 432 personnes au total décédées des suites de l’infection par le Covid-19 et 821 sont guéries, aucune réponse pratique du gouvernement ni des services de l’État ne propose des mesures simples et claires de protection de la population. En effet, seul 6% de la population française aurait été contaminée, selon l’Institut Pasteur, au lieu des 60 à 70% nécessaires pour la fameuse immunité collective visée par l’éxécutif (Le Nouvel Obs, 21 avril 2020).

Après la longue intervention du premier ministre Edouard Philippe dimanche 19 avril et devant les flous et absences des consignes du gouvernement et des services de l’État, il est essentiel de décentraliser la réponse à cette épidémie.

Au niveau de chaque citoyen, la première réponse que chacun de nous peut, et doit, apporter c’est de se protéger et de protéger les autres. Les Normands doivent adopter cette attitude simple et efficace de citoyen responsable : mettre un masque !

En effet, le port du masque, et même les masques faits maison selon les recommandations de l’AFNOR, disponibles sur masques-barrieres.afnor.org, ou du site montissumasque.com, sont efficaces en réduisant la contamination des autres et la contamination par les autres.

De plus, ces masques artisanaux sont lavables et réutilisables.

 

L’efficacité des masques est indiscutable

 

Leur usage est recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé, comme les dépistages systématiques d’ailleurs.

Les masques tissus doivent protéger d’au moins 70% des gouttelettes émises par une autre personne. Si la personne qui a le Covid-19 a ce masque au lieu d'émettre 100 postillons, elle ne va en émettre que 30. Et, si la personne en face d’elle a aussi ce masque-là, alors il ne restera que moins d’un tiers des postillons qui sont passés à travers le premier masque. Donc, il ne restera que 10 postillons sur les 100 du départ. Ce qui donne une efficacité globale des deux masques de 90%, ce qui est équivalent aux masques les plus performants. Si tout le monde porte un masque en tissu, alors ça sera presque aussi efficace que de porter un masque FFP2 en face de quelqu'un qui n'a pas de masque.

Ceci a été demandé dans le communiqué de l’académie de médecine du 2 avril, qui affirme : « l’Académie nationale de Médecine recommande que le port d’un masque « grand public », aussi dit « alternatif », soit rendu obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement ». Et cela été rappelé depuis par Guillaume Colin, chef du service pneumologie à l’hôpital de Pau (La République des Pyrénées, 6 avril 2020).

De plus, le 17 avril sur FranceInfo le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue, explique : « Si tout le monde porte un masque en tissu, alors ça sera aussi efficace que de porter un masque FFP2. Deux personnes qui se parlent et portent chacune un masque, c'est "90%" d'efficacité dans le filtrage des postillons qui contiennent potentiellement le coronavirus soit l'équivalent des masques les plus performants».

Le chef des urgences de l'hôpital européen Georges Pompidou a assuré dimanche 19 avril sur Franceinfoque toutes les recommandations scientifiques allaient dans le sens de se couvrir au maximum la bouche pour limiter la propagation du virus.

 

Les masques soulagent les services hospitaliers et les personnels de santé

 

De nombreuses études d’épidémiologie le montre, se protéger et protéger les autres grâce à un masque permet de limiter le nombre de personnes contaminées et d’étaler les contaminations dans le temps. Ceci est essentiel afin que les services hospitaliers ne soient pas débordés. L’épidémie est plus longue, mais elle est contrôlable et gérable par les professionnels de santé du fait même de son étalement dans le temps. Face au virus, et à l’impéritie des services de l’État et du gouvernement : portons un masque. Et de préférence un masque fabriqué par nos soins. En faisant cela vous vous protégerez, vous protégerez les autres et vous laisserez les masques professionnels aux professionnels qui en ont besoin.


La commission exécutive du Mouvement Normand
Mouvement normand
BP06 – 27290 Pont-Authou
mouvement.normand@wanadoo.fr
www.mouvement-normand.fr
La Rédaction